CYCLES RETROSPECTIFS

DRAG KINGS

Vendredi 10 juin, 19h – Projection-débat
FRAC Lorraine

Parole de king !, 2015, réal. Chriss Lag, 96 min (France)

Si les Drag Queens sont connues et occupent les scènes des cabarets, les Drag Kings eux sont peu visibles. Chriss Lag a rencontré 22 Kings venant de différents coins de France. Nous les découvrons, des scènes et aux ateliers, entre jeux, plaisir, démarches artistiques et politiques. Prenant au pied de la lettre la notion de construction sociale des genres, ces Drag Kings explorent les codes de la masculinité et déconstruisent en conscience leurs propres codes de la féminité.

Note d’intention de la réalisatrice : « Les Drag King font partie de ma culture depuis des années, à travers des films et photos de performeuses nord-américaines. La première fois que j’ai vu des Drag Kings sur scène en France, c’était les King du Berry en 2004 au Trianon à Paris. De prime abord je n’ai vu que le côté fun et me suis attachée à la qualité et la vraisemblance du masculin dans les performances. En 2007, ma trajectoire de journaliste a percuté celle de Louis(e) de Ville. De cette rencontre est né un documentaire « Louis(e) de Ville, portrait d’une bad girl » (48 mn). En la suivant à travers l’Europe, j’ai découvert que sa démarche autour du Drag King interpellait profondément les gens et amenait beaucoup de questions et d’échanges riches avec des personnes très différentes et ce quelque soit leur genre, âge, origine, orientation sexuelle… J’ai suis donc partie à la rencontre d’autres Drag Kings, à travers la France et j’ai commencé à faire des images. Le tournage a duré de 2013 à 2014, durant cette période les opposants au mariage pour tous ont déversé leur haine dans les rues, dans les médias et libéré une parole homophobe. Leur volonté de maintenir coûte que coûte le patriarcat et leur ignorance feinte autour des études de genre a amené une crispation de la société autour de ces sujets. Ce film est ma réponse.»

Bande annonce :

 

GOTHIQUE SUBURBAIN

Du samedi 4 au mercredi 8 juin – La Scala de Thionville

Sous-sols (Im Keller), 2014, réal. Ulrich Seidl, 1h22, VOSTFR (Autriche)
Projection le samedi 4 juin à 20h – La Scala de Thionville

La banlieue résidentielle, cette terre promise de la classe-moyenne, fait rêver les familles depuis près de 60 ans. Toutefois, cette suburbanisation de masse en constante évolution a exacerbé les anxiétés prenant racine dans les changements sociétaux et environnementaux rencontrés à l’issue de la Seconde Guerre Mondiale. Ce sont ces angoisses que le Gothique Suburbain, sous-genre du de la fiction Gothique s’attache à mettre en scène.

Sous-sols, c’est un film qui parle des gens et des caves, et de ce que les gens font dans leurs caves. C’est un film sur les obsessions. C’est un film sur une fanfare et les airs d’opéra, sur les meubles qui coûtent cher et les blagues désuètes, sur la sexualité et les salles de tir, sur la santé et le nazisme, sur les fouets et les poupées.

La thématique du Gothique Suburbain sera déclinée dans deux expositions.

Bande annonce :